Les 3 Jours d’Aigle sont en première catégorie, un niveau international très important pour l’attribution des points UCI pour la sélection aux Mondiaux et aux JO

 

Comment les épreuves sont-elles cotées ?

 

L’ancien coureur Daniel Gisiger, aujourd’hui entraîneur national et directeur des courses aux 3 Jours d’Aigle nous dit tout, tout, tout sur l’organisation.

 

- Les 3 Jours d’Aigle sont en 1ère catégorie, qu’est-ce que cela signifie, au juste ?

- Daniel Gisiger : L’UCI attribue des points à certaines épreuves internationales en vue de la sélection pour les Jeux olympiques 2012, sélection qui vient de commencer. Ces épreuves sont : les quatre Coupes du monde annuelles qui ont lieu en 2010, 2011 et 2012, plus les championnats continentaux, plus la participation aux Championnats du monde, plus les participations aux diverses courses de catégorie 1, 2 et 3.

Les 3 Jours d’Aigle sont classés en catégorie 1, ce qui signifie que six nations différentes doivent être alignées dans chaque course.

S’il n’y a que cinq nations en lice, l’épreuve passe en 2e catégorie ; quatre nations égale 3e catégorie. Cette classification influence nettement l’attribution des points UCI.

 

- Un programme spécial est-il exigé pour la 1ère catégorie ?

- Il y a un programme UCI à respecter, qui exige au moins cinq courses. Et contrairement à ce qui se passait jusqu’à l’an dernier, nous sommes désormais obligés d’effectuer les mêmes distances qu’aux championnats du monde. Ce qui perturbe un peu notre organisation habituelle. En fait, aux 3 Jours d’Aigle 2010, nous aurons sept courses UCI : 1) L’américaine ; 2) Le scratch hommes ; 3) La vitesse ; 4) Le keiring ; 5) Le scratch féminin ; 6) La poursuite hommes ; 7) Un omnium féminin, vu qu’on a une chance de qualifier une fille pour les Championnats du monde.

Parallèlement à ce qui précède, nous organisons des épreuves pour quatre autres catégories : les hommes élites (obligatoire), les juniors, les U23 et les féminines.

 

- D’autres critères extra sportifs sont pris en considération, semble-t-il ?

- Oui, l’UCI ne s’attache pas qu’au volet sportif. L’épreuve doit correspondre à un label de qualité au point de vue organisation, juges arbitres, déroulement des courses, information au public, diffusion dans la presse, etc. Ce qui fait que tous les ans, nous sommes remis en cause et jugés par des commissaires de l’UCI, pour conserver notre cotation en 1ère catégorie.

 

- Quel est le gain de points à Aigle ?

- A titre d’exemple, le vainqueur d’une Coupe du monde récolte 300 points et un vainqueur des 3 Jours d’Aigle, 100 points. C’est dire l’importance de notre épreuve, car les points acquis ici, à Aigle, comptent pour la sélection aux championnats du monde. Donc, indirectement, pour la sélection aux JO.

G. Px

 

 

/