Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 5 Slide 6

 

 

  

30 septembre au 2 octobre 2021

  

 

Participation

 

Teilnahme

 

Participazione

 

Participation

02.10.2021

KENNY DE KETTELE ET MARTIN VAN DER BOSSCHE S'IMPOSENT APRÈS UN FINAL À SUSPENSE

Kenny De Kettele et Fabio Van der Bossche ont inscrit leurs noms au palmarès des 3 Jours d'Aigle. Déjà en tête après l'épreuve de vendredi, le duo belge a su faire preuve d'un grand sens tactique pour s'imposer au final. Mais rien ne fut facile pour lui car les Français Morgan Kneisky et Clément Petit et les Néerlandais Yoeri Havik et Vincent Hoppezak lui ont mené la vie dure. Au point que les trois équipes ont tour à tour pris la tête au cours des 40km de l'épreuve de madison. Mais De Kettele et son camarade ont su bien manoeuvrer dans les moments décisifs pour finalement s'imposer devant les Français et les Hollandais.

A noter la quatrième place de Robin Froidevaux et Mattia Pinazzi. Tant le Vaudois que l'Italien avaient perdu leur camarade, Valère Thiébaud et Davide Plebani, blessés suite à une chute la veille. Associés de circonstance, ils se sont bien entendus pour obtenir un bon quatrième rang.

L’autre course marquante de la soirée a été la finale de la poursuite masculine, remportée par Benjamin Thomas. Meilleur temps des qualifications la veille, le Français a confirmé qu’il était le meilleur de la discipline parmi les coureurs présents. IL peut donc aborder les championnats d’Europe de Granges dans quelques jours avec confiance. Le Suisse Claudio Imhof a également laissé une belle impression en remportant la finale pour la troisième place.

1. Benjamin Thomas FRA

2. Kyle Gordon GBR

 

 

3. Claudio Imhof SUI

4. Manilo Moro ITA

 

Dans les courses féminines, les Françaises ont encore une fois démontré leur supériorité. Valentine Fortin s’est imposée dans la course aux points alors que dans la madison, c’est le duo Victoire Berteau-Marion Borras qui a fait la différence.

Les 3 Jours de la catégorie mini, comme on pouvait le prévoir après deux soirs, sont revenus aux Belges Jasper Bertels et Iniaz Leten. Au cours de la troisième épreuve de madison, ils ont parfaitement contrôlé la situation, terminant largement en tête devant le duo franco-italien Axel Salvadori-Simone Alfonso Pinna et le duo franco-suisse Hugo Pommelet-Mathis Vouilloz.

Du côté des piccolos, il n'y a pas eu de surprise lors de la troisième épreuve de madison dans les catégories filles et garçons. Déjà très largement en tête à l'issue des deux premières épreuves, les Italiennes Sara Fiorin et Vittoria Grassi ont encore une fois facilement fait la différence et ont remporté ce qui était la première édition féminine des 3 Jours d'Aigle. Chez les garçons, la domination de Victor Benareau et Arthir Guillet n'a pas été aussi nette. Néanmoins le Français et le Suisse ont montré qu'ils étaient les plus forts. Et ils ont devancé les Suisses Elia Felsberger et Mads Poot avec une confortable avance.

Les organisateurs ont également tenu à rendre hommage à trois coureurs qui vont prendre leur retraite au terme de cette saison, le Belge Kenny De Kettele, le Français Morgan Kneisky et le Suisse – régional de l’étape puisqu’il est Chablaisien – Tristan Marguet.

Résultats Premières photos.

01.10.2021

De Kettele-Van der Bossche comme attendu

Les favoris belges Kenny De Kettele et Fabio Van der Bossche ont pris la tête des 3 Jours d’Aigle dans l’épreuve de madison réservée aux coureurs élites et M23. Ils étaient attendus et ils n’ont pas déçu, mais ils n’ont pas pour autant fait une nette différence. Ils n’ont en effet pris que 7 points d’avance – 47 contre 40 - sur le duo Néerlandais Yoeri Havik et Vincent Happezak. Les Italiens Matteo Donega et Davide Boscaro occupent la troisième place. La compétition s’annonce très ouverte pour les épreuves de samedi. Le duo romand Robin Froidevaux et Valère Thiébaud a pris une bonne cinquième place avec 23 points. Mais le Neuchâtelois a été victime d’une sévère chute à quelques tours de l’arrivée. Espérons qu’il sera remis pour les courses de samedi.

 

Plus tôt dans la soirée Robin Froidevaux et Valère Thiébaud se sont imposés dans une épreuve qui rendait hommage à Jean-Marc Divorne, décédé accidentellement au début de l’été. Grand serviteur du cyclisme, Jean-Marc Divorne travaillait depuis de longues années pour Swiss cycling et était présent dans toutes les réunions au vélodrome. Ce fut un grand moment d’émotion pour les deux coureurs, qui ont très souvent côtoyé Jean-Marc Divorne, ainsi que pour la famille de ce dernier, présente pour les féliciter.  

Dans les autres épreuves masculines de la soirée, Benjamin Thomas s’est particulièrement mis en évidence. Il a réalisé le meilleur temps des qualifications de la poursuite et il sera le grand favori de la finale de samedi où il sera opposé au Britannique Kyle Gordon. En outre, il s’est nettement imposé dans l’épreuve du scratch. Et en fin de soirée, il a régné en maître sur la course aux points devant son compatriote Louis Pijourlet. Pas de doute, il est en forme à la veille des championnats d’Europe de Granges.

 

Dans les courses féminines, Françaises et Italiennes se sont partagées les meilleures places. Dans l’épreuve de poursuite, Marion Borras a confirmé son excellente forme en s’imposant de manière indiscutable face à l’Italienne Vittoria Bassi. Aussi bien dans l’éliminatoire que dans le scratch, c’est l’Italienne Rachel Barbieri qui s’est mise en évidence grâce à ses magnifiques qualités de sprinteuses. Elle a devancé Letizia Paternoster dans l’éliminatoire et la Française Valentine Fortin dans le scratch.

Dans les courses des minis, Jesper Bartels et Inias Leten font main basse sur l’épreuve de madison. Ils n’ont certes pas eu la vie facile face au duo franco-italien Axel Salvadori-Simone Alfondo Pinna, mais ils n’en sont pas moins solidement installés en tête après deux soirs. Quant à l’éliminatoire, elle a remportée par Inias Leten.

Chez les piccolos filles, l’Italienne Sara Fiorin s’est montrée la plus forte. D’abord individuellement dans la course aux points, puis avec sa compatriote Vittoria Grassi dans la madison. Chez les garçons, si Matteo Fiorin – le frère de Sara – s’est montré le meilleur dans l’éliminatoire, c’est le duo franco-suisse formé de Victor Benareau et Arthur Guillet qui s’est montré le plus à son avantage dans la madison. Il a renforcé sa position en tête après le deuxième soir. Résultats Premières photos.

30.09.2021

Les Français en force grâce à Benjamin Thomas et Marion Borras

La première soirée des 3 Jours d’Aigle était essentiellement consacrée aux omniums hommes et femmes. Des courses qui ont été d’un très haut niveau car la participation y était très relevée. A quelques jours des championnats d’Europe de Granges et trois semaines des championnats du monde de Roubaix, l’épreuve aiglonne était un très bon test. En particulier pour le Français Benjamin Thomas, détenteur du titre de la spécialité, donc porteur du maillot arc-en-ciel. Pendant trois épreuves, l’espoir belge Fabio Van der Bossche lui a mené la vie dure, mais durant la course aux points, le coéquipier de Stephan Küng sur la route a fait parler son expérience et s’est logiquement imposé y ajoutant beaucoup de panache. Le champion de France, Louis Pijourlet, a pris la troisième place.

Chez les filles, la domination française a été totale. Grâce à une course aux points remarquablement maitrisée, Marion Borras a fait assez nettement la différence devant sa compatriote Victoire Berteau. Les Suissesses Aline Seitz et Léna Mettraux n’ont pas démérité en réussissant chacune à prendre un tour, mais elles terminent loin du podium.

Lors de la première épreuve de madison de la catégorie Mini, la paire belge Jasper Bertels-Inias Leten a pris une belle option en dominant l’équipe composée du Valaisan Mathis Vouilloz et du Français Hugo Pommelet et celle des deux Suisses Pascal Tapeiner et Emanuel Wüthrich. Les deux jeunes Belges seront assurément difficiles à déloger. Dans la course aux points des Minis, Jasper Bertels s’était déjà mis en évidence, mais il avait été devancé au final par le Neerlandais Justus Willemsen.

Chez les Piccolo, la première course de madison a vu la paire franco-suisse formée de Victor Benareau et Arthur Guillet prendre les devants, mais la situation reste assez serrée. Résultats.

28.09.2021

Les 3 Jours d’Aigle, le rendez-vous cycliste de la semaine

Le cyclisme sur piste va occuper le devant de la scène ces deux prochaines semaines en Suisse. D’abord de jeudi à samedi cette fin de semaine au Centre Mondial du Cyclisme à Aigle avec les traditionnels 3 Jours d’Aigle. Puis du mardi 5 au samedi 9 octobre avec les championnats d’Europe sur piste, prévus initialement à Minsk, et qui se dérouleront au vélodrome de Swiss Cycling à Granges.

Pour l’heure, ce sont les 3 Jours d’Aigle, courses classées UCI 1re catégorie, qui sont d’actualité. Comme l’a voulu son initiateur, Daniel Gisiger, il y a 18 ans, l’objectif des 3 Jours est de permettre à des jeunes de s’aguerrir à la piste. Raison pour laquelle, un coureur élite est obligatoirement associé à un coureur M23. Il y aura également des 3 Jours pour les minis – M19 – et pour les piccolos – M17 - ainsi que des épreuves féminines. A l’exception du keirin, toutes les disciplines de la piste – poursuite, omnium, courses aux points, scratch – seront au programme.

L’édition 2021 réunira quelques uns des meilleurs pistards suisses, dont certains ont pris part aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, en particulier le Vaudois Robin Froidevaux et le Neuchâtelois Valère Thiébaud. On retrouvera également Lukas Rüegg, Alex Vogel, Tristan Marguet, Damien Fortis, Claudio Imhof. En revanche, Théry Schir, vainqueur des 3 Jours 2020 associé à Robin Froidevaux, ne sera pas sur la piste car il a fait le choix de mettre un terme à sa carrière au sortir des JO de Tokyo

Côté étranger, on remarque la venue de quelques habitués du rendez-vous aiglon. En particulier le Français Morgan Kneisky, champion du monde de madison en 2013, 2014 et 2017, qui sera associé à l’espoir français Clément Petit, vice-champion du monde juniors de poursuite par équipes en 2019. Le Belge Kenny De Ketele, quatrième de la course de madison des récents Jeux olympiques, courra aux côtés de son compatriote espoir Fabio Van den Bossche, double champion du monde juniors de madison en 2017 et 2018. Les courses féminines promettent également d’être très relevées avec les espoirs belges Katrijn De Clercq et Marit Vanhove et les Italiennes Martina Fidanza – fille de l’ancien sprinter Giovanni Fidanza – et Chiara Consonni, doubles championnes du monde espoirs de madison en 2002 et 2021.

L’an dernier, le public n’avait eu accès qu’aux gradins. Cette année, il pourra de nouveau venir au centre de la piste, mais il faudra présenter un pass sanitaire pour entrer dans le vélodrome.

 

03.10.2020

Théry Schir et Robin Froidevaux grands vainqueurs

Cette fois c'est la bonne. Thèry Schir et Robin Froidevaux ont remporté les Trois Jours d'Aigle, qui leur avaient échappé de justesse l'année dernière. On pourrait presque parler de triomphe puisqu’ils terminent avec plus de 40 points d’avance sur les Français Donovan Grondin et Morgan Kneisky. Fort d'une belle avance après les deux premières manches, les deux Vaudois ont couru avec beaucoup d'intelligence et ont contenu les tentatives des Français ainsi que des Belges Kenny de Ketele et Jules Hesters de les déstabiliser. Mieux même Robin Froidevaux s'est fait un point d'honneur de remporter l'ultime sprint.

Thèry Schir et Robin Froidevaux peuvent descendre de l'estrade après leur victoire finale.

 

« Je suis très content de remporter ces 3 Jours avec Robin, relevait Thèry Schir. Cela fait deux ans qu’on court régulièrement ensemble, on s’entend et on se comprend bien. On n’a pas besoin de beaucoup se parler sur la piste. Ce succès est le bienvenu dans la perspective de l’année prochaine. Nous espérons nous aligner dans la madison des Jeux olympiques. » Pour Robin Froidevaux, cette victoire « fait du bien dans cette saison si particulière. Et ça me donne confiance pour les Européens M23 sur piste de la semaine prochaine. »

Thèry Schir et Robin Froidevaux se sont également imposés plus tôt dans la soirée lors de l’éliminatoire à l’Américaine.

Dans la catégorie des minis, c’est aussi un succès romand puisque les Genevois Damien Fortis et Matteo Constant se sont imposés. Damien Fortis est un habitué des victoires dans les 3 Jours. Déjà vainqueur chez les piccolos et chez les minis, le Genevois a encore récidivé cette année. Le duo qu'il a formé avec Matteo Constant a parfaitement maitrisé la situation. Dominik Weiss et Fabio Christen ont été de redoutables adversaires, mais dans le dernier sprint décisif, les Genevois sont parvenus à les devancer, terminant avec 9 points d'avance.

Damien Fortis et Matteo Constant

 

 

Dans la catégorie des piccolos, Jan Christen et Tim Rey se sont très largement imposés. Dès le premier soir, les deux jeunes Suisses ont nettement dominé leurs adversaires et leur victoire n’a jamais été remise en question.

Jan Christen et Tim Rey

 

 

En poursuite, on a assisté à une magnifique démonstration de Jonathan Milan. Deux jours après avoir fêté ses 20 ans, le jeune italien a remporté d'éclatante manière la finale qui l’opposait à Claudio Imhof. Il n'a laissé aucune chance au Suisse. Après 200 mètres, il avait déjà près d'une seconde d'avance. Magnifique rouleur, il n'a fait que creuser l'écart pour s'imposer au terme des 4km en 4'09''980 à 57,605km/h de moyenne.

Jonathan Milan  

Claudio Imhof

On relèvera encore deux succès français dans les premières épreuves de la soirée. Dans la course aux points féminine, la jeune Bretonne Marie Le Net (20 ans) a eu raison de l'expérimentée Jolien d'Hoole.

 

 

Dans la course scratch M23 masculine, Donovan Grondin, déjà souvent en évidence depuis jeudi, a montré ses belles capacités de sprinter et remportant la victoire. La Belgique a aussi eu droit à des honneurs grâce au duo féminin Jolien d’Hoole – Lotte Kopecky, vainqueur de la madison, et à Fabio Van der Bossche qui s’est imposé dans l’éliminatoire.

Jolien d’Hoole – Lotte Kopecky, vainqueur de la madison

 

Eliminatoire

Fabio Van der Bossche

 

Résultats.

02.10.2020

Théry Schir et Robin Froidevaux consolident leur position

Théry Schir et Robin Froidevaux sont bien partis pour, cette fois, inscrire leur nom au palmarès des 3 Jours d’Aigle. Au terme de la deuxième soirée au vélodrome du Centre Mondial du Cyclisme, ils ont renforcé leur position par rapport à leurs principaux adversaires, Donovan Grondin et Morgan Kneisky. Dominés au début de l’épreuve de madison, les deux coureurs vaudois ont petit à petit repris le dessus, réussissant régulièrement à marquer davantage de points que les Français dans les sprints intermédiaires. Les voilà nantis de 21 points d’avance avant la dernière épreuve de samedi soir. Sans être décisif, cet avantage leur permet de pouvoir l’aborder avec confiance. Mais sur les 200 tours de la course de samedi, ils auront encore du boulot.

Chez les plus jeunes, la victoire pourrait également revenir à un duo romand. Dans la catégorie mini, les Genevois Damien Fortis et Matteo Constant ont fait preuve d’une belle maitrise, dominant le plus souvent leurs adversaires les plus dangereux, Fabio Christen et Dominik Weiss. Avec 8 points d’avance avant l’épreuve de samedi, ils sont en position de force pour l’emporter.

Damien Fortis et Matteo Constant

 

 

Chez les piccolos, il n’y a plus le moindre suspense. Jan Christen et Tim Rey sont tout simplement intouchables.

Jan Christen et Tim Rey

 

Damien Fortis et Matteo Constant se sont aussi fait remarquer dans l’éliminatoire en terminant dans l’ordre aux deux premières places.

 

Chez les piccolos, pas de surprise. Jan Christen était sans rival.

 

L’émotion est montée d’un cran au moment du « Mémorial Roland Champion ». Personne n'a oublié Roland Champion, ancien coureur et infatigable bénévole des épreuves du vélodrome, décédé il y un an, peu avant les 3 Jours. Pour la deuxième année, une course a été organisée pour faire honneur à sa mémoire. Cette épreuve de madison a été remportée par le duo suisse Cyril Thièry et Valère Thiébaud.

En poursuite, Jonathan Milan et Claudio Imhof ont clairement dominé les qualifications et on peut penser qu’on les retrouvera en finale ce samedi. Leur duel promet d’ores et déjà beaucoup. Chez les femmes, l’Italienne Martina Alzini s’est imposée en poursuite, devançant la Française Marion Borras. La Belge Jolien d’Hoore a remporté la course scratch alors que l’Italienne Clara Copponi s’est approprié l’éliminatoire.

Il restait en fin de soirée la course aux points masculine. Elle a donné lieu à une belle lutte franco-belge dont est sorti vainqueur Fabio Van der Bossche, déjà deuxième de l’omnium la veille. Le Belge est parvenu à prendre le dessus sur les deux tricolores Kévin Vauquelin et Joffrey Degueurce.

Résultats.

01.10.2020

Théry Schir et Robin Froidevaux impressionnent

La première soirée des 3 Jours d’Aigle a vu Théry Schir et Robin Froidevaux se La livrer à une véritable démonstration lors de l’épreuve de madison dans laquelle ils étaient associés.

Privés de victoire de justesse il y a un an, les deux Vaudois semblent bien décidés à prendre leur revanche cette année. Ils ont certes eu affaire à forte partie avec le duo français Donovan Grondin-Morgan Kneisky. Ce dernier s’est d’ailleurs emparé de la première place un moment donné, mais Schir et Froidevaux ont remarquablement maitrisé les trois derniers sprints et ont pris un bel avantage sur leurs adversaires. Le spectacle a été magnifique et il promet d’être tout aussi passionnant ces deux prochains soirs.

Dans l’épreuve de madison des minis, Damien Fortis et Matteo Constant ont réussi un joli coup en prenant le meilleur dans le dernier sprint sur Fabio Christen et Dominik Weiss. Cela leur a permis de boucler cette première soirée en tête. Chez les piccolo, Jan Christen et Tim Rey ont assez largement dominé leur course de madison.

Les omniums ont également donné lieu à des luttes intenses et serrées. Chez les femmes, l’Italienne Silvia Zanardi est parvenue à renverser la situation dans la course aux points. Seulement quatrième et distancée par la Belge Jolien d’Hoore après les trois premières épreuves, elle a grignoté son retard à la faveur de sprints bien menés et surtout en parvenant à prendre un tour à toutes ses rivales, devançant du même coup au final sa rivale belge.

Côté masculin, le suspense a également été total. La course aux points a donné lieu à plusieurs renversements de situation. Donovan Grondin semblait bien maitriser la situation, mais Fabio Van der Bossche et Kenny de Ketele sont venus sérieusement l’inquiéter. Le suspense a été total jusque dans les derniers tours. Finalement le Français a dû s’avouer vaincu face aux deux Belges. Et c’est de Ketele, grâce au tour pris à ses adversaires dans la dernière partie de la course, qui a enlevé la victoire devant son compatriote Van der Bossche.

Résultats.

.